Ce qu’on doit à la nuit

CREATION SCENIQUE

Pour cette nouvelle création scénique, je puise dans l’imaginaire des figures de la nuit, des figures solitaires et hybrides. Bien que le temps nocturne et le sommeil aient été petit à petit pris d’assaut par le capitalisme (Jonathan Crary), la nuit reste encore majoritairement un espace de résistance et de poésie, hors du temps productiviste diurne. Les éclairages publics s’éteignent village après village, certains oiseaux retrouvent un espace d’expression, les émissions nocturnes de radio tissent un lien sonore avec nos émotions. Je pose l’hypothèse que c’est un temps pour ce qui vacille, pour les vacillant.e.s, notion qui signifie à la fois perdre l’équilibre et scintiller.

Des êtres rentrent ivres, les fantômes rôdent et les renards aussi. La nuit on avance en aveugle, à tâtons. Rien n’est figé, rien n’est définitif. La nuit est un univers qui interroge l’équilibre et nos certitudes diurnes, à la frontière du visible et de l’invisible, de l’audible et du perceptible.

Caméra et montage teaser I Laurent Güdel

Distribution Direction artistique, chorégraphie et interprétation I Eve Chariatte, Interpretation et aide à la recherche mouvement I Ula Liagaitė Enregistrements et création sonore I Eleonora Polato et Louis Riondel, Création lumière I Barbara Meuli Scénographie I Vera Trachsel, Regard extérieur et aide à la dramaturgie I Adina Secretan, Administration et aide à la diffusion I PROD’ACTION, Lino Eden et Sophie Fontaine Production I ecco

Co-production I fOrum culture

Tournée I Théâtre du Jura Delémont, CCPM Moutier Aula de Chantemerle, NEBIA Bienne, – en cours

Partenaire I Evidanse

Accueils studio I Viadanse CCN de Belfort, NEBIA Bienne, Théâtre du Jura Delémont, CCPM Chantemerle Moutier, Glaucal Courfaivre, Lo studio Arbedo

Soutiens I Ville de Bienne, Ville de Delémont, SWISSLOS/Culture Canton de Berne, République et Canton du Jura, Loterie Romande Jura, Fondation Loisirs-Casino, SIS, Fondation Andomart, Fondation Upsilos